Munichois résistants (2)

« … (un réseau que nous n’avons jamais fait enregistrer nulle part car cela ne regarde pas les chercheurs de médailles) » Marceau Pivert.

Cette lettre de Marceau Pivert à Rassinier, publiée dans un recueil de correspondances photocopiées, n’est pas datée mais on peut en situer la rédaction vers la fin décembre 1950. Elle donne une idée du contexte politique et militant où évoluait Rassinier depuis son éviction assumée du Parti Communiste le 8 avril 1932.

Dans un tel contexte les catégories de « résistant » homologué dont des universitaires contemporains voudraient faire un brevet de bonne conduite absolue deviennent totalement caduques.

Cette lettre illustre aussi la proximité politique de Rassinier avec le groupe lyonnais de l’Insurgé (on ignore leur proximité dans la lutte avant et pendant la deuxième guerre mondiale). Elle évoque même les liens unissant sous l’occupation Marceau Pivert et Edmond Debeaumarché, socialiste résistant, gratifié d’un timbre en 1960, et qui, en tant que Secrétaire Général de l’U.N.A.D.I.F. et de la F.N.D.I.R avait été à l’origine de la “demande de contrôle” devant la Commission Nationale des Conflits de la S.F.I.O. adressée à Paul Rassinier le 12 décembre 1950 et qui aboutira à son exclusion du parti.

A Paul Rassinier

Mon cher ami,

Avant tout je t’envoie l’expression de ma sympathie et de ma solidarité : je viens de parcourir rapidement ton livre mais de lire soigneusement la préface : tu as le droit – je dirai même le devoir – de dire ce que tu as vu et de contester ce que tu crois qu’on a exagéré intentionnellement ; entre l’histoire et la légende, il y a toujours perméabilité.. Ce qui étonne, c’est que ton témoignage, ton effort courageux d’authenticité même partielle, donc nécessairement injuste, au même titre que les autres témoignages, ait été accompagné d’une préface brillante, mais que je qualifierai d’ « irresponsable »… Que Paraz fasse des bouquins.. c’est bien et que tu écrive tes réflexions sur ton expérience de militant.. c’est mieux encore, mais le mélange des genres prête le flanc à la contre-attaque…

Au surplus, je ne me plaindrais pas de cette agitation si elle correspondait vraiment à un réveil.. le réveil tant attendu et si patiemment sollicité, de l’esprit critique et de la conscience révolutionnaire : je n’en suis pas sûr.. et en dépit de son talent, si nous ne pouvons compter que sur des « combattants » comme Paraz nous sommes évidemment foutus d’avance… Il a tout de même l’intuition que quelque chose doit et peut être fait, puisqu’il termine sur l’Europe.. mais il ignore que des milliers de camarades s’organisent en ce moment à travers l’Europe (y compris des anars qui ont compris la nécessité de l’organisation ) pour bâtir un véritable Mouvement Socialiste internationaliste et libertaire…

Ceci m’amène à répondre à ta dernière lettre : comme nous avons encore 3 semaines avant de publier le numéro de janvier, je publierai ce que tu voudras (par exemple, si tu peux,2 ou 3 pages de politique générale bien sentie) en te priant de viser à convaincre les braves militants du Parti, qui sont nombreux à être de bonne foi… Certes c’est bien plus tentant de laisser aller sa plume vengeresse contre toutes les saloperies, les trahisons, les arrivismes, les acrobaties, les opportunismes lamentables que nous constatons.. Je te prie de croire que moi aussi je sais le faire.. Il n’y a qu’à relire notre « Juin 36 » de 1937 – 1939… Mais nous n’en sommes plus là : la guerre et le stalinisme ont semé de ruines et de deuils nos pas fatigués… Je suis effrayé de la légèreté avec laquelle la plupart des petits cénacles d’avant-garde sous-estiment le danger double de dictature et de guerre, ne paraissent pas voir les deux mâchoires de l’étau : stalino-fascisme et gaullisme néo-fasciste… Mais je te remercie de me dire ce qui te parait contestable dans mon attitude politique actuelle : je me limite, c’est vrai, à une opposition aussi cohérente que possible, suivant pas à pas les conséquences lamentables, et annoncées, de l’orientation politique de la majorité.

Permets-moi de te rappeler que je n’ai pas choisi, en 1938, la scission.. mais que je l’ai acceptée sans hésiter car j’avais contre l’effort de la GR toutes les autres tendances coalisées.. Mais c’était sur une ligne que je considère comme juste.. Le Parti révolutionnaire était dans le PSOP, dans le POUM, dans l’ILP, dans le Parti maximaliste italien, dans le RSAP, dans le SAP allemand.. Et l’Internationale aussi… Tout qui reste de liaisons internationales est là.. mais chacun a été pris, emporté dans le tourbillon national et s’est intégré dans le mouvement de masses.. ou a disparu : c’est un fait.. Nous nous retrouvons actuellement, A COTE DES PARTIS NATIONAUX, dans le Mouvement Socialiste pour les Etats-Unis d’Europe, après avoir « donné naissance » au Congrès des Peuples anti-impérialistes (Président Fenner Brockway).. C’est là que se rencontrent les internationalistes ACTIFS.. rien de plus à faire pour le moment.

Ce qu’il y a de lamentable dans les discussions actuelles avec des résistants comme Debeaumarché (ou d’autres) c’est qu’il était INDISPENSABLE, en tant qu’internationalistes, d’adopter les techniques (mais non la POLITIQUE) de la résistance officielle. Demande aux gars de l’Insurgé, de Lyon ce qu’ils ont fait sur ce point : ils ont conservé notre ligne… et ont les mains propres. Je dois à la vérité de t’apprendre que précisément, Debeaumarché a servi de courrier pour notre travail international (un réseau que nous n’avons jamais fait enregistrer nulle part car cela ne regarde pas les chercheurs de médailles)

Mais je reprendrai avec toi la conversation quand tu voudras… Je souhaite qu’on te foute la paix et que tu guérisses ; je sais ce que c’est que d’avoir une carcasse amochée… par la guerre. Bien fraternellement à toi

Marceau Pivert

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s