Cabale (1)

Lettre de Lecoin à Gauchon, 21 janvier 1963

« Cher Gauchon,

Entendu pour le gala. Ce sera pour une autre fois. Comptez sur mon aide.

Merci pour votre P.S. J’avais déjà remarqué que le même dans la « Voie de la Paix » n’en était pas à une contre vérité près ni à une fausse interprétation concernant l’action que je poursuis.

Il est clair que lorsque j’écris cette phrase : « Heureusement pour nous et pour les objecteurs, c’est toujours Mr Pompidou qui, aujourd’hui, préside le Gouvernement. Une chance. » Ca ne peut dire que ceci : C’est Mr Pompidou qui en juin dernier me fit les promesses que l’on sait et il ne me déplaît pas qu’en ce moment il soit toujours en face de moi alors que je m’apprête à « exiger » du gouvernement qu’il respecte les engagements pris.

Car si l’auteur de cette gratuite vacherie a lu jusqu’à la fin mon article il a deviné que j’étais prêt à entrer de nouveau en lice. Quoi donc de plus naturel, puisque ce m’est une chance de plus de gagner, qu’il me plaise de constater que le Pompidou qui me fit les promesses l’an dernier se trouve là au même poste cette fois encore.

Oui, c’est une chance pour moi à la veille de m’engager dans une rude épreuve. Car Pompidou ayant promis hier s’en sortira demain moins facilement qu’un autre.

Je ne polémiquerai pas avec cet auteur de la V.P., je l’aurais trop belle contre lui. Tout de même il appert que c’est un méchant garçon et passablement fielleux.

Je n’irai pas à votre réunion jeudi, je n’en ai pas le goût. (…) »
__________________________

Lettre de Gauchon à Lecoin, 27 janvier 1963

« Mon cher Lecoin,

Merci d’avoir songé à moi pour la signature de ce texte, que je vous retourne avec ma pleine approbation.

J’ai envoyé votre lettre du 21 janvier aux amis Bauchet, en leur disant ce que je pensais de l’auteur des fielleuses lignes vous concernant. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que je les mets en garde contre lui, toujours à votre propos, et aussi à propos d’autres sujets qui me déplaisent fort. (…) »

Advertisements