Eugen Relgis

INDEX
La Voie de la Paix n° 17, octobre 1952, p.2.

 

Une lettre d’Eugen RELGIS

 

Notre ami Paul Rassinier a reçu la lettre suivante :

 

Je vous écris ces lignes pour vous dire avec quel intérêt j’ai lu votre essai sur une doctrine de la paix dans D. de l’H., et l’article sur le « front Universel » dans « La Voie de la Paix », de mai, que j’ai reçu il y a quelques jours. Peut-être vous savez que j’ai travaillé dans le même sens, surtout entre les deux guerres mondiales. Ce que vous appelez « front universel » est pour moi L’Internationale Pacifiste, qui est aussi le titre d’un petit livre paru chez Delpeuch, Paris 1925. J’y ai exposé mes idées à ce sujet et l’action que j’ai menée, surtout aux Congrès de War Resisters’ International, à Londres 1925 et Sonntagsberg 1928. Je pense que vous devriez connaître cette partie de l’histoire de l’action pacifiste. Je n’ai pas d’exemplaire disponible, mais si vous n’avez pas ce livre, Louvet pourrait vous le procurer, car je vois le titre annoncé dans le « service de librairie » de Contre-Courant. Je vous prie de me considérer comme « compagnon de route », un peu vieux, hélas, de ceux qui ont réalisé en France ce centre de concentration de l’action pacifiste, que j’ai préconisé en 1925 et qui fut reconnu par le « Joint Peace Council ».

Même le titre du périodique de Bauchet rappelle mon enquête mondiale : « Les Voies de la Paix » (édition intégrale en allemand, 1932, coulée sous le régime nazi). Les réponses françaises à cette enquête se trouvent dans le petit livre sous le même titre, paru en 1936, dans la Bibliothèque de l’Aristocratie, de notre Lacaze-Duthiers. En lisant ces textes, vous comprendrez pourquoi je m’associe à vos remarques sur une « doctrine de la paix ». Pour moi, cette « doctrine » ne peut être nullement politique mais humaine, c’est-à-dire, humanitariste. J’ai exposé cette question dans le résumé sur l’humanitarisme, inclus dans l’ « Internationale Pacifiste ». Quant à la véritable histoire du pacifisme, les livres du regretté B. de Ligt sont indispensables ; en français (La Paix Créatrice, 2 vol.) ; en hollandais, je crois, complète, jusqu’à la seconde guerre mondiale.

Dommage que vous ne lisiez pas l’espagnol. Dans mon livre, Romain Rolland, entrevue, échange de lettres, controverses, vous pouvez trouver des textes concernant les questions indiquées plus haut. Je vous envoie un ex. par ce même courrier : pages 69-133 il y a aussi « l’Internationale Pacifiste ».

Advertisements