Transition dans l’Est

INDEX

En 1932, un avis publié dans le huitième et dernier numéro du “Semeur” (publication éphémère de Jacob et Rassinier suite à leur éviction du “Parti comuniste français”) précise les conditions de création du “Travailleur”, organe de la FCIE:

LE SEMEUR

Journal communiste Territoire de Belfort, Doubs, Jura, Haute-Saône n° 8 du 11 juin 1932

A nos lecteurs ! A tous les travailleurs ! Comme suite à la Conférence du 29 mai, un accord étant intervenu entre la Fédération Communiste Indépendante du Doubs et le Rayon de Belfort, un premier pas vers l’unification de nos efforts vient d’être fait. La Fédération Communiste Indépendante du Doubs publiait un journal mensuel : LE TRAVAILLEUR.

Et nous, notre SEMEUR hebdomadaire. A partir de la semaine prochaine, le TRAVAILLEUR sera le journal commun des deux fédérations.

L’un des deux journaux devant disparaître, nous avons préféré que ce fut le Semeur, et quel que soit notre attachement pour lui, de façon à éviter toute confusion avec le « Semeur Ouvrier et Paysan », que le sieur Janin fera paraître par intermittence.

Le TRAVAILLEUR poursuivra dans la région le but que nous avons assigné au SEMEUR. Il œuvrera au regroupement et à l’édification du mouvement révolutionnaire que des insensés ont brisé.

Vendredi prochain, ne vous trompez pas !

Demandez LE TRAVAILLEUR qui sera dans les kiosques et chez tous les marchands de journaux.

semeur2

 

Pour mémoire, quelques autres éléments du dossier :

On peut consulter en ligne l’article de Paul Rassinier à l’origine de polémiques sur la FCIE et le Travailleur dans le numéro 192 de la Révolution Prolétarienne du 16 février 1935.

La controverse se poursuivit dans le numéro 196 du 10 avril 1935.

Les correspondances conservées par Monatte suite à ces articles (et archivées au CEDIAS) sont reproduites ici.

De plus : «  Le Travailleur dans ses deux premiers numéros (c’est-à-dire avant que Rassinier et Jacob, exclus du PC, ne joignent la FCI du Doubs pour créer la FCIE) n’était pas un hebdomadaire comme le prétend Nadine Fresco page 243, mais une feuille mensuelle, sans grands moyens, comme il apparaît à la une du n° 3: “«Le Travailleur» hebdomadaire” “Le Travailleur n’avait certes pas cette ambition, confessons-le. Lancé il y a quelques semaines par la Fédération communiste indépendante du Doubs, il ne voulait être qu’un modeste journal mensuel, bi-mensuel peut-être, mais pas avant octobre.(…) ” La formule hebdomadaire, les ressources publicitaires constituant le fonds de roulement, bref, tout le prestige d’un titre capable de susciter l’intérêt de “parisiens” comme Souvarine proviendront de ce que Rassinier (avec Jacob puis seul) apporte du Semeur, de son énergie et de son travail que reconnaissent jusqu’à ses “ennemis” du CCD. »

Extrait d’une étude sur la fabrication par Nadine Fresco d’un Rassinier antisémite.

Advertisements