Maurice Garçon

INDEX

L’actualité, et plus exactement l’actualité littéraire des morts nous conduit, une fois n’est pas coutume, à citer ce commentaire laconique de Paul Rassinier à Albert Paraz au sujet d’un article de Maurice Garçon :

“J’ai vu l’article de Me Garçon. Oui, c’est con.”

Paul Rassinier à Albert Paraz, 8 août 1951

Il répond ainsi à cette sollicitation de Paraz dans une lettre du 27 juillet de la même année :

“Dans le Monde du 21 un article (con) de Maurice Garçon sur le « Bréviaire de la haine » de Poliakov, éditions Calmann-Lévy, qu’il faut absolument que vous lisiez. Je l’ai demandé de mon côté. Il y a des choses très troublantes sur le procès de Nuremberg que ce con dit très bien fait et il ajoute que le livre de Poliakov lève, maintenant, tous les doutes. Alors ?”

Et une certaine constante se profile avec cette citation d’une des “Lettres à la N.R.F.” de Céline, datée du 27 juillet 1948 :

“Garçon ne me semble guère possible, d’abord il ne m’aime pas, prétentieux de “lettres”, précieux, et au fond con, (front bas et buté) (…)”

Advertisements