DDH-78-80

INDEX

A L’HEURE DES SOLUTIONS D’ENSEMBLE

par Paul Rassinier  Continue reading

Advertisements

DDH-41-43

INDEX

Textes de Défense de l’Homme, n° 41 à 43. Continue reading

LA MONNAIE

INDEX

 “La monnaie” a été publié dans la revue Défense de l’homme n. 15, Décembre 1949. Il fait partie d’une série intitulée “Histoire d’une Escroquerie”.

Histoire d’une Escroquerie

LA MONNAIE

par Paul Rassinier

Les notions d’Histoire et d’Économie politique ne me paraissent embrouillées et faussées au point où nous le déplorons, qu’en raison de cette fâcheuse habitude qu’ont à peu près tous les gens de plume de vouloir faire le tour du monde des événements, en quatre-vingts secondes ou en quatre-vingts lignes. Aussi, et encore que leur analyse eût été d’une utilité certaine au seuil de cette étude, il n’entre pas dans mon dessein de pénétrer jusqu’au détail les circonstances dans lesquelles l’Humanité dite civilisée, abandonnant le troc antique, lui a substitué le système de la contre-valeur en monnaie métallique d’abord, scripturale ensuite. Pas davantage celles qui ont motivé le passage de l’esclavage au salariat, sa forme évoluée. Ces deux ordres de faits qui s’expliquent vraisemblablement l’un par l’autre, se sont produits successivement ou simultanément dans le temps selon les lieux géographiques et le degré de maturité des groupes humains. Ils coexistent dans l’espace. Et ils consacrent une double antinomie. Continue reading

Multitude vile

INDEX du SITE

La Voie de la Paix n° 57, décembre 1956, p.1 et 2

par Paul Rassinier

« Tandis que des humains la multitude vile… » *

Dans cette ville de 250.000 habitants, deux meetings étaient prévus qui avaient pris pour thème les événements d’Algérie, Égypte et de Hongrie. L’un se proposait de faire plébisciter l’action du gouvernement français en Égypte, l’autre celle du gouvernement soviétique en Hongrie. Continue reading

Banques

INDEX

La Voie de la Paix n°35, décembre 1954, p.3

AU FOND DU PROBLÈME

Par Paul Rassinier

A partir du moment où la guerre d’Indochine prenait fin sous son règne, M. Mendès-France pouvait tout se permettre : un concert de louanges venant des horizons politiques les plus divers et souvent les plus inattendus monta vers lui qui lui en fit mérite et confondit avec tant de force la fiction et la réalité que, jusqu’à ces temps derniers, toute tentative de replacer les faits dans leur contexte économique ou social, et par voie de conséquence politique, tenait de la gageure. Continue reading